Tout savoir sur le visa

Le visa est un document accordant une autorisation de séjour dans un pays à l’étranger. On exige souvent ce document pour qu’un ressortissant quelconque puisse entrer et passer un séjour sur tel ou tel territoire. Il est obligatoire pour tout étranger ou selon la nationalité du visiteur, en fonction de la loi de chaque pays. Ce sont les autorités habilitées à le faire qui sont chargées de délivrer un visa. Celui-ci doit être présenté au moment d’entrer dans le territoire, mais son obtention n’est pas une garantie que les responsables des frontières accepteront forcément que son détenteur entre dans leur pays. Cela veut dire qu’un visa valide n’est pas un sésame qui ouvre forcément les portes. Le pays est libre d’accepter ou non l’admission de tel ou tel individu.

Comment demander et obtenir un visa ?

C’est auprès de l’ambassade ou du consulat du pays où l’on désire se rendre qu’il faut déposer une demande de visa. Il peut toutefois arriver que le visa soit délivré par les autorités policières du pays aux frontières. Quels sont tous les papiers à fournir pour la demande ? Il y a d’abord le formulaire que donnent le service diplomatique du pays qu’on souhaite visiter, puis un passeport valide et des photos d’identité récentes. Bien souvent, un justificatif de ressources ou d’hébergement est exigé ainsi que des assurances (santé, rapatriement, etc.). C’est souvent par rapport au visa demandé qu’il faut produire plus ou moins de documents. De plus, il y a des frais que réclament les autorités consulaires pour les frais de dossier.

Le visa lui-même

Le visa a souvent la forme d’une vignette ou d’un tampon apposé sur le passeport. Sur celui-ci, il est clairement indiqué l’autorité ayant délivré le visa, la date de délivrance, la durée du séjour, la durée de validité du visa, le motif du séjour (professionnel, médical ou autres), les différents territoires où le visa est valide (un département d’outre-mer pour un visa délivré par la France). Le visa peut être délivré au bout de quelques jours comme après quelques semaines, cela dépend des services diplomatiques de chaque pays concerné.
En cas de refus de visa
Si le visa est refusé, l’autorité diplomatique peut en fournir les raisons et les coucher par écrit ou les transmettre verbalement mais elle n’est pas non plus tenue de les expliquer. Mais en règle générale, le refus vient des motifs suivants : si la demande de visa ne correspond pas au motif ou à la durée du séjour projeté (demande de visa court séjour pour un séjour de plus de 3 mois par exemple) ; si l’autorité diplomatique estime qu’il y a des fraudes par rapport aux documents ou des erreurs d’explication ; si l’intention de rester de façon permanente dans le pays est trop évidente ; si les motifs du séjour ne sont pas suffisamment clairs ou valables ; si le demandeur a un casier judiciaire ou si celui-ci est ressortissant d’un pays avec lequel le pays d’accueil est en froid sur le plan diplomatique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *